Formation continue

1. Formation initiale en chimie

Le département de chimie de l’ENS ouvre ses portes en offrant une formation accélérée sur les bases de la chimie (niveau 1er cycle universitaire). Ce cours vise à donner les notions et concepts essentiels dans les différents domaines socles de la chimie: solutions aqueuses, cinétique, atomistique, cristallographie, thermochimie, électrochimie et chimie organique. Elle s’adresse à tous les enseignants en activité et aux étudiants de PSL qui souhaitent remobiliser ou assurer leurs connaissances en chimie à niveau L2. Ces cours ont lieu sur le site de Montrouge du département de chimie de l’ENS les lundis matin (8h30-12h30). Le cours est ouvert, dans la limite des places disponibles, aux enseignants qui le souhaitent. Il convient de s’inscrire au préalable en expliquant sa motivation par email auprès du directeur de la formation (nicolas.levy@ens.psl.eu).

 

 

 

2. Formation de perfectionnement en chimie

Le département de chimie de l’ENS ouvre ses portes en offrant une formation accélérée de haut niveau dans divers domaines de la chimie (organique, théorique, spectroscopies, électrochimie). Elle s’adresse à tous les enseignants en activité et étudiants de PSL qui souhaitent remobiliser, renforcer et perfectionner ses connaissances en chimie. Ces cours ont lieu sur le site de Montrouge du département de chimie de l’ENS en général les mercredis après-midi et vendredis matin. Le cours est ouvert, dans la limite des places disponibles, aux enseignants qui le souhaitent. Il convient de s’inscrire au préalable en expliquant sa motivation par email auprès du directeur de la formation (nicolas.levy@ens.psl.eu).

2.1 Formation accélérée en chimie organique

Ce cours est une reprise raisonnée des principaux mécanismes réactionnels de la chimie organique. Ces mécanismes sont abordés en s’appuyant sur la méthode des orbitales frontalières. Une traversée des grands mécanismes (ioniques, radicalaires et concertés) permet de montrer la fécondité d’une telle approche. Ce cours doit permettre à l’étudiant de disposer d’outils généraux d’analyse des mécanismes pour aborder l’étude des mécanismes dans leur variété: hétéroéléments ou des intermédiaires de type carbénique. Une présentation des principes et des grands mécanismes de la chimie organométallique vient compléter la présentation du champ.

2.2 Formation accélérée en chimie théorique appliquée au solide

L’objectif du cours est d’aborder les concepts essentiels de la chimie théorique (orbitales moléculaires, théorie des groupes) et de les intégrer dans l’étude de l’état solide. Ce cours (qui alternera cours magistral, travaux dirigés) permet de comprendre les phénomènes quantiques et leurs effets au niveau des molécules puis des matériaux. Il explicite les corrélations entre nature chimique, structure cristalline, structure électronique et propriétés des solides. Les outils de la cristallographie et de la chimie quantique appliquée au solide inorganique sont introduits pour décrire la symétrie d’un solide cristallisé et d’appréhender les aspects théoriques et pratiques de la diffraction des rayons X.

2.3 Formation accélérée en spectroscopies appliquée à la chimie inorganique

L’objectif de ce cours est d’étudier les fondements théoriques des différentes spectroscopies d’absorption ou d’émission électroniques (UV-Visible), vibrationnelles (IR/Raman) et de résonance (RMN/RPE) : principe, couplages, règles de sélection… en mettant en avant les spécificités et limitations de chacune. Leur application par analyses croisées sera illustrée lors de travaux dirigés pour la détermination de structures complexes, de stéréochimie, de mécanismes réactionnels, de paramètres cinétiques ou pour l’imagerie. Une attention particulière sera portée aux complexes de métaux de transition afin d’étudier leurs propriétés optiques et magnétiques en explicitant leurs modèles orbitalaires pour décrire au mieux l’interaction métal-ligand.

2.4 Formation accélérée en thermochimie appliquée à l’électrochimie

L’objectif du cours est d’aborder les relations entre thermodynamique et cinétique au travers de l’étude des mélanges réels et des courbes intensité-potentiel (i-E). Ce cours donne les moyens de comprendre et d’analyser les phénomènes d’écart à l’idéalité (osmose, binaire liquide/solide, effet de force ionique, stabilité colloïdale) et de prédire et utiliser les systèmes électrochimiques usuels (piles, électrolyseurs, corrosion, réactions d’oxydoréduction…). Le « pivot » de ce cours (qui alternera cours magistral, travaux dirigés) est double : quantifier le mélange réel (solide ou liquide) et comprendre les courbes i-E au moyen d’une approche progressive « empirique – théorique ».

 

Planning 2019-2020 : formation de perfectionnement en chimie