Présentation

Printer-friendly version

UMR CNRS-ENS-UPMC 8640 PASTEUR

L'UMR a été créée en 2000 par Christian Amatore. La chimie moléculaire est un domaine singulier dont le rôle est d'explorer plusieurs directions au-delà de la synthèse. Elle s'est notablement orientée depuis vers la biologie et la physique. Son principal objectif est la compréhension et le contrôle de la réactivité moléculaire. Les molécules sont issues de réaction et sont utiles parce qu'elles réagissent. Le fait qu'elles réagissent chimiquement, biologiquement et physiquement est une question de sémantique, de perturbations ou d'applications recherchées. Cela s’applique également pour leur activation qui commande leur réactivité, et par extension, pour la réactivité et la dynamique des systèmes (supra)moléculaires incluant celles des cellules et organismes vivants.

Cependant,les molécules ne peuvent pas réagir dans le vide, sauf sous conditions très limitées. En effet, l’énergie libérée durant une réaction élémentaire a besoin d’être dissipée et souvent les molécules réagissant ne possèdent pas suffisamment de niveaux d’énergie internes pour le faire. Ainsi, l’environnement immédiat joue un rôle important dans la réactivité de la molécule. Leur rôle n’est pas alors seulement de dissiper au cours du temps l’énergie relarguée. Leur structure chimique influence également l’activation et éventuellement l’issue de la réaction lorsque plusieurs chemins sont possibles. Leurs importantes fonctions relèvent de leurs propriétés chimiques intrinsèques mais aussi de champs électrostatiques et electrodynamiques qu’elles créent autour de centres réactifs. Même si cela s’avère central en chimie moléculaire et implicitement reconnu and tant que tel par les chimistes au travers de considérations empiriques, les efforts de la recherche dans ces directions ont été mineurs, même à l’échelle mondiale.

Sur la base de ces réflexions, nous avons obtenu l’accord du CNRS, ENS, et du Ministère Français de la Recherche pour lancer une nouvelle recherche centrée sur ces sujets, l’UMR PASTEUR, dont la mission est d’appréhender ces aspects centraux de l’activation moléculaire en vue d’étudier aussi bien la réactivité des molécules que de dessiner les concepts pour de nouvelles applications (bio) analytiques. Cela nécessite évidemment que les processus d’activation moléculaire doivent être étudiés en conditions réelles, viz., environnement moléculaire pleinement intégré, quelle que soit leur nature chimique, physique ou biologique.