Disparition de Gérard Ferey

Printer-friendly version

Gérard Férey (1941-2017)

 

 

 

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès du professeur Gérard Férey, l’un des pionniers des solides poreux cristallisés, en particulier ceux de type MOFs ou Metal-Organic Frameworks.

 

Gérard est né en Normandie en 1941 et a connu plusieurs vies scientifiques. Tout d’abord à l’université du Mans à partir des années 60 ou après quelques succès sur l’étude de fluorures métalliques magnétiques, il s’est investi dans le monde des fluorophosphates métalliques microporeux; on peut noter à ce stade le soin particulier de Gérard pour l’étude des mécanismes de formation de ces solides ainsi que leur genèse de manière contrôlée le tout avec l’appui de la modélisation numérique. En 1996, il quitte l’université du Mans pour créer l’Institut Lavoisier de Versailles au sein de l’université de Versailles St Quentin en Yvelines. C’est à ce moment que débute son aventure fascinante dans le monde des solides hybrides inorganiques-organiques de type MOFs ou pendant près de 15 ans il en fut l’un des leaders incontestés sur le plan international. Cela a conduit à plusieurs succès retentissants avec la découverte de séries de MOFs de référence dans le domaine. On citera tout particulièrement les solides à flexibilité géante MIL-53 et MIL-88 (MIL pour Matériaux de L’Institut Lavoisier) ou les solides à pores géants de type MIL-100 et MIL-101.    

 

Gérard a reçu de nombreuses récompenses pendant sa carrière telles que la médaille d’Or du CNRS, le prix ENI de l’environnement, le prix Von Humboldt, parmi tant d’autres. Gérard était membre de l’académie des Sciences et a toujours été un ardent défenseur de la chimie.

 

L’héritage laissé par le professeur Férey est immense en témoigne l’activité toujours très intense de la communauté MOFs autour des fameux matériaux poreux de type MIL-n, en particulier au sein de l’Institut des Matériaux Poreux de Paris du département chimie de l’ENS, dirigé par Christian Serre, dont Gérard Férey a été le mentor. Les enjeux restant à relever se situent principalement autour de la découverte de MOFs à stabilité renforcée (chimique) mais aussi de leur intégration dans des procédés ou dispositifs applicatifs. 

 

 

t

Adresse mail du contact: