Présentation

Printer-friendly version

La chimie a toujours été représentée à l’École normale supérieure. Du point de vue du champ, elle y apporte une incontournable formation en sciences de la matière, vivante ou inanimée, ainsi qu’une intense activité de recherche dans sa double dimension académique et finalisée par l’application. Du point de vue de ses représentants, elle a continûment alimenté notre établissement en esprits talentueux et originaux, maîtres et jeunes savants en devenir ; Louis Pasteur, Henry Sainte Claire Deville, Gustave Vavon, Georges Dupont, Marc Julia, Guy Ourisson fournissent ici d’illustres exemples qui ne doivent cependant pas occulter de nombreux parcours, moins connus mais néanmoins importants pour la chimie française.

À l’École normale supérieure, la chimie s’est d’abord pratiquée dans un laboratoire situé au 45 rue d’Ulm. Elle a ensuite bénéficié de la construction des locaux du 24 rue Lhomond en 1937, partagés avec la biologie et la géologie. En 1970, la construction du laboratoire de biologie au 46 rue d’Ulm a permis de dégager des surfaces supplémentaires pour la chimie et le laboratoire s’est transformé en département.

Aujourd’hui, on y devient comme on y est chimiste, avec exigence. Sélectionnés selon des critères d’excellence et de motivation, les étudiants y sont immédiatement considérés comme de futurs collègues et bénéficient de conditions favorables d’étude et d’émancipation. L’activité de recherche des cent soixante dix chercheurs, étudiants, ingénieurs et techniciens du département de chimie de l’ENS se situe au plus haut niveau international et fait l’objet d’un important soutien humain et financier (MRT, ENS, Université Paris 6, ANR, CEE…).